Book Haul de Juillet

Qu’on se le dise, les vacances, ça fait du bien ! Tellement de bien que j’ai 5 chroniques en retard et mon book haul du mois de juillet que je n’ai toujours pas partagé avec vous !

Laissez-moi sans plus tarder vous présenter les petits derniers venus étoffer ma bibliothèque et agrandir ma pile à lire…


En faisant une petite virée chez Cultura pour faire mes emplettes de rentrée (oui, même en vacances, je me prépare déjà à la reprise…), j’ai fais une razzia dans le rayon jeunesse et me suis jetée sur les trois ouvrages suivants (J’ai été raisonnable sur ce coup…) :

20170810_123159

  • 13 reasons why, de Jay Asher. Editions Albin Michel, 2017.

A la fin de l’année, je vais avoir un peu de temps à tuer et envisage de regarder la série inspirée de ce roman, donc en attendant, j’ai prévu de le lire.

Résumé :

« J’espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l’histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s’est arrêtée. Et si vous êtes en train d’écouter ces cassettes, c’est que vous êtes l’une de ces raisons ». En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n’a rien à voir dans la mort d’Hannah Baker. D’abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie. 
Et ce qu’il va découvrir va changer sa vie à jamais.

 

20170810_123151

  • Everything everything, de Nicola Yoon. Bayard, 2017.

Cela fait déjà plusieurs mois que je voulais lire cette belle histoire qui va me faire pleurer à coup sûr mais le livre était en réimpression avec l’affiche du film en première de couverture. J’aurai préféré l’ancienne édition car je trouvais la première de couv’ vraiment très belle mais je ferai avec !

Résumé

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. 
Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

 

  • 20170810_123144Mon carnet secret de lecteur et lectrice, de Elisabeth Brami. Nathan, 2017.

En suivant les publications des éditions Nathan sur Instagram, j’ai noté que je pourrais piocher dans ce petit carnet quelques idées à mettre en place dans le cadre d’activités de lecture au collège. Très ludique, j’ai hâte de me mettre au boulot pour voir comment je vais l’utiliser avec mes petites têtes blondes !

Résumé

Chère lectrice, cher lecteur, Voici un carnet qui te permettra de garder une trace de tes livres préférés, mais aussi des livres que tu as détestés ! Tu pourras faire toutes les listes que tu veux, recopier les phrases qui t’ont plu, les mots qui t’ont surpris-e et amusé-e, et même dessiner les personnages qui t’ont marqué-e… les bons comme les mauvais. Un carnet pour collectionner tes souvenirs secrets de lecteur ou lectrice (et dans lequel je te confie certains des miens) ! A toi, Elisabeth Brami, écrivaine.


Et pour terminer ce book haul, les deux ouvrages au format poche que j’ai reçu dans le Ptit Colli de Juin

20170810_123214Le plus bel endroit du monde est ici, de Francesc Miralles Care Santos. Fleuve éditions, 2010

Je suis ravie car c’est un ouvrage faisait partie de ma liste de souhaits sur l’application Collibris (application à mettre à jour au fur et à mesure de nos achats perso et réceptions du Ptit Colli afin de recevoir une sélection qui correspond à ce que l’on aime) et c’est donc une belle surprise !

Résumé

Iris a 36 ans et des idées noires plein la tête : ses parents viennent de disparaître dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d’un café auquel elle n’avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. 
L’intérieur est plus intrigant encore, comme sorti d’un rêve. Tout y semble magique, à commencer par Luca, bel Italien porteur d’une promesse : le bonheur.

 

20170810_123207Lettres à Stella, de Iona Grey. Les Escales, 2016.

Je crois que Collibris a compris que j’aimais les romans historiques !

Résumé

Londres, les beaux quartiers. A la nuit tombée, Jess tenter d’échapper aux violences de Dodge, son compagnon et se réfugie dans une maison abandonnée au fond d’une allée déserte. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre par la porte. Personnelle… à faire suivre si possible, a mentionné l’expéditeur. Une lettre de Dan à Stella. Intriguée, Jess l’ouvre et se plonge dans une histoire d’amour d’un autre temps. 
Elle s’immisce dans les souvenirs de ces amoureux d’antan, reconstitue le puzzle de leur rencontre en 1943, de leurs vies à réparer. La sienne peut-être aussi…


Et chez vous, quoi de neuf ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s