Tu as promis que tu vivrais pour moi

Je ne pouvais décemment pas passer à côté d’un roman au titre aussi évocateur que celui-ci, qui plus est publié aux éditions Michel Lafon. Car je sais que les romans de cette maison d’édition vont me toucher au cœur, me faire rire et pleurer… C’est chez eux que les romans d’une de mes auteures préférées sont publiés donc je n’ai pas hésité longtemps quand j’ai vu la publication de l’éditeur sur Facebook.


20170716_185819

Crédit photo : MadameCDI

Titre : Tu as promis que tu vivrais pour moi

Auteur : Carène Ponte

Éditeur : Michel Lafon

Date de publication : 2017

362 pages

Littérature contemporaine

Molly et Marie sont amies depuis l’enfance. Lorque Marie décède, des suites d’un cancer fulgurant, Molly n’a pas d’autres choix que de respecter la dernière volonté de sa défunte amie : vivre pleinement sa vie, inconditionnellement, pour elles deux et surtout : être heureuse ! Afin de le lui rappeler et de lui faire respecter sa promesse, Molly reçoit un courrier de Marie quelques jours après l’enterrement de cette dernière : 12 lettres, une pour chaque mois de l’année à venir. Molly n’a alors pas d’autres choix que de tenir l’engagement qu’elle a pris et réalise que sa promesse pourrait bien l’emmener plus loin que ce qu’elle avait prévu.


20170716_182515

Crédit photo : MadameCDI

 

L’avis de Madame CDI

Un sublime roman sur l’amitié et le pouvoir de changer sa vie, qui m’a fait pleurer dés le premier chapitre. Au fil des pages, on rit, on pleure, et on espère que Molly, qui s’est engoncée dans une petite vie plan-plan, saura trouver le chemin du bonheur.

D’une plume fluide et légère, Carène Ponte nous rappelle que la vie est trop courte pour ne pas en profiter, que le chemin peut s’arrêter brusquement, sans crier gare, et qu’il est important de se donner les moyens d’être heureux, de trouver ce qui nous fait vibrer et de tout donner pour accéder à cette récompense ultime qu’est le Bonheur. Nous sommes les seuls maîtres d’oeuvre de notre vie, et plutôt que de se complaire dans une petite vie étriquée qui ne nous convient pas, il nous faut nous battre pour vivre nos rêves !

Une lecture « feel good » à se prêter entre copines pour nous rappeler que l’amitié, le soutien et l’amour de nos proches sont des biens précieux, qui valent tellement plus que toute autre chose sur terre.

Comme à chaque fois que je tombe sur une pépite, ce roman m’a donné envie de lire d’autres titres de Carène Ponte, notamment Un merci de trop, son premier roman, et Mélissa, sac à gras plutôt orienté littérature jeunesse – même dans mes lectures persos je n’arrive pas à oublier mes chers élèves et je suis sans cesse à l’affût de thématiques pouvant les interpeller et les mener à lire (pour le plaisir). J’en profite pour signaler aux ebooks-readers que ses romans sont disponibles au format epub sur les sites marchands (Decitre ou autres librairies en ligne) à prix tout doux (moins de 5€) et vous souhaite donc de belles lectures estivales.

Je tiens également à vous dire que si vous souhaiter lire un roman de Carène Ponte, ou si vous en avez déjà lu et que vous l’avez aimé, vous pouvez suivre ses aventures rocambolesques dans l’écriture du prochain sur Facebook. Elle a tout l’air d’une belle personne, pleine de joie de vivre et très accessible, qui se fait un plaisir de répondre à ses lecteurs. Pour toutes ces jolies qualités, un merci ne sera pas de trop (vous noterez le clin d’oeil 😉 ) !

Et vous, êtes-vous heureux ?

Avez-vous seulement décidé de tout mettre en oeuvre pour le devenir ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s